Femme en tanga de la marque Prima DonnaLes strings et les tangas sont des dessous féminins qui appartiennent tous les deux à la catégorie de la lingerie sexy. Ils sont incontestablement des objets de fantasme, de séduction et d’élégance. Ces sous-vêtements pour femme sont aussi des alliés pour bonifier les silhouettes sous des vêtements moulants ou transparents, quelle que soit la morphologie, mais de manière différente. Alors, si vous hésitez à répondre quand on vous pose la question sur ce qui différencie un string d’un tanga, voici ce que vous pourrez désormais affirmer.

Petite histoire du string et du tanga

Porter un string n’est pas une nouveauté. Pour des raisons de praticité et d’hygiène, il existe depuis longtemps en tant que dessous mixte. Avant même la culotte ! Ce vêtement rudimentaire porté au sein de tribus primitives était constitué alors d’une simple bande de tissu placé dans l’entrejambe et reliée par une attache à la taille.

La mode du string émerge réellement au cours des années 1970, lorsque les femmes désirent en finir avec la sempiternelle marque de culotte apparente sous les pantalons serrés. Cette tendance est parfois sulfureuse quand cette ficelle est associée aux femmes jugées audacieuses et aux strip-teaseuses.

Avec le retour en force de la lingerie pour femme dans les années 1980, le string sort de l’ombre, tout comme ses multiples variations : slip brésilien, shorty-string et…tanga ! Ce dernier proviendrait des danseurs de Tango qui revêtaient des dessous invisibles et confortables pour s’adonner à leur passion.

Si l’ère du sans couture et du lycra consacre le string, le tanga surfe sur l’essor de la pratique sportive et du culte du corps. Les femmes aspirent à gommer les marques inesthétiques des culottes sous leurs fuseaux moulants flashy. Depuis, le string et le tanga ont officiellement gagné leur lettre de noblesse dans les garde-robes des jeunes femmes, des femmes plus âgées et des adolescentes.

Différence entre string et tanga : une histoire d’échancrure

Le string (appelé aussi tanguita) et le tanga sont conçus de la même façon, d’où une certaine confusion. Ces dessous féminins sexy comportent deux pièces de tissus, de latex ou de cuir. En forme de triangle, la première recouvre le pubis, tandis que la seconde passe entre les cuisses et les fesses. Les deux pièces sont raccordées aux deux extrémités qui entourent les hanches.

La différence majeure est perceptible, non pas au niveau du triangle, mais au niveau de la ficelle. Le string dénude entièrement le postérieur, éliminant toutes marques de vêtements possibles. Le tissu est réduit à son strict minimum et revêt un rôle de cache-sexe. Le tanga offre quant à lui une ficelle à l’arrière plus large. Les fesses sont mieux couvertes, même si elles restent en grande partie dénudées.

Le tanga ne doit pas non plus être confondu avec le slip brésilien qui présente une pièce de même taille à l’avant et à l’arrière (ce qui pose parfois souci pour trouver le bon sens du sous-vêtement au moment de l’enfiler !).

Ainsi, par degré de couverture des fesses, on a dans l’ordre :

  • la culotte ;
  • le shorty ;
  • le slip brésilien ;
  • le tanga ;
  • et le string.

tous les différents types de culottes

Les modèles de string : sexy mais pas vulgaire

String de la marque Lise CharmelBien que le tissu du string soit réduit à la portion congrue, plusieurs modèles abondent sur le marché de la lingerie féminine. Du célèbre string ficelle au shorty-string, ils se déclinent en fonction de leur échancrure sur les hanches et sur la partie supérieure des cuisses. Pour plus de sensualité dans l’intimité, les femmes peuvent même jeter leur dévolu sur un micro-string à l’érotisme exacerbé qui laisse entrevoir quasiment…tout.

Dévoiler une partie de son anatomie, en l’occurrence le fessier, fait partie des atouts de séduction. En revanche, il faut éviter de tomber dans la vulgarité car la frontière entre l’indécence et le sex-appeal est ténue. Ainsi, mettre un string sous des vêtements moulants peut être considéré comme provocant. Pensez à associer les couleurs de ce dessous à celles de vos vêtements pour une discrétion optimale.

Les modèles de tanga : transparence et chic

Tanga de la marque Lise CharmelLe tanga est une pièce de lingerie intéressante par sa créativité et son esthétisme souvent élégant et raffiné. Les marques de lingerie n’hésitent d’ailleurs pas à jouer avec les coupes, les matières et les détails de finition. Le tanga haut de gamme peut ainsi arborer une incrustation guipure dans le feston, une broderie en arabesques, un tissage délicat, une laize dentelle jacquard fantaisie, un galon brodé rigide, des petits nœuds, de la soie haute couture, etc.

Le tanga sexy pour femme s’embellit d’ornement de dentelle et s’acoquine avec malice de la transparence qui dévoile sans révéler le creux des reins. Ses formes se transcendent au gré des échancrures. Il peut, comme le string, faire office de maillot de bain brésilien. Pratique pour limiter les traces de bronzage mais à condition de protéger votre fessier des coups de soleil car la peau est sensible à cet endroit !

Bon à savoir : le string et le tanga s’associent avec d’autres sous-vêtements féminins, à l’instar du body string qui couvre le corps sauf les fessiers ou le string à porte-jarretelles, une lingerie combinée en pièce unique à la fois moderne et terriblement glamour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *